La Bête des Cévennes et la Bête du Gévaudan, une lumineuse comparaison

Quand :
2 août 2019 @ 20 h 00 min
2019-08-02T20:00:00+02:00
2019-08-02T20:15:00+02:00
Où :
Devant le temple
Contact :
Nature et Patrimoine

Bien connue, l’affaire de la Bête du Gévaudan (1764-1767) continue à susciter les plus vives passions opposant ceux qui croient à la responsabilité du ou des loups à ceux qui la nient. De nos jours encore, cette affaire nourrit l’opposition entre les dénonciateurs du loup et ceux qui souhaitent favoriser sa réintroduction. En la comparant à un fait divers encore méconnu (la Bête des Cévennes, 1809-1817), l’historien Jean-Paul Chabrol  montre que les loups ont été des mangeurs d’hommes et de femmes et que la « Bête du Gévaudan » n’a rien d’exceptionnel. Par contre, ce qui fait l’incontestable originalité de cette affaire au temps de Louis XV, c’est sa médiatisation, à l’origine de ce que l’on appelle aujourd’hui le « fait-divers ». La naissance de la presse et celle de la littérature fantastique sont aussi au cœur de cette histoire. Dans l’imaginaire, la Bête du Gévaudan a pris de nombreuses formes effrayantes. Vous en découvrirez quelques-unes dans l’exposition de cet été. Nous y retrouverons l’abbé Pourcher, premier historien de la bête et de sa mémoire recueillant avec application les récits de la tradition orale.

Lieu : sur les marches du Temple, sur la place du village

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *